Saint-Rome de Tarn

Saint-Rome de Tarn

Les habitants de St-Rome de Tarn ont su très vite domestiquer le ruisseau “Le Lévejac” traversant leur commune en construisant des industries utilisant la force motrice de celui-ci.

Il y eu des mégisseries,des fabriques de draps,gants,chapeliers,filatures faisant de ce village un pôle d’activité industrielle conséquent entre le pays St-Affricain et le Lévezou.

Au XIX°siècle , les artisans forment un tiers de la population.Le recensement en 1876 fait apparaître jusqu’à 61 professions différentes pour une population de 1261 habitants.Ces industries ont permis l’émergence d’une bourgeoisie réceptive aux pensées nouvelles comme le Protestantisme.Ceci explique la présence de nombreuses tombes en dehors du village repérable par un cyprès à leur pied.

Monseigneur Affre : Né à St Rome de Tarn le 28 Septembre 1793,ordonné prêtre en 1816,sacré Archevêque de paris le 10 Août 1840,créateur de l’Ecole Supérieure de Théologie des Carmes,blessé le 25 Juin 1848 à la barricade du faubourg St Antoine en voulant faire cesser la guerre civile.Il est décédé le 27 juin 1848.

St-Rome de Tarn est connu pour ,chaque lundi de Pâques,au pré de Barre,a lieu le jugement des Cornards :Cérémonie présidée par le Tribunal dit de la basse justice,où son jugé les mariés de l’année et condamné autant de fois à “sauter” que leur épouses risquent de leur être infidèle…

Association "Le Paissel" :

Le Païssel Saint Romain, qu’es aquo ?

 

                 Le Païssel est une association culturelle instituée pour la promotion de la langue française et de la langue d’oc. Elle doit son nom au

                          tuteur en bois de châtaigner qui soutient le jeune plant de vigne. Fondée en 1942 par Edouard Galy, elle comptait parmi ses

                          premiers adhérents  André Bonnefis, Henri Montès, Charles Balard, Léon Arlès, Lucien Aldebert, Léon Connes. Dans les années

               80, à   l’approche des fêtes du

           centenaire de l’école publique à Saint Rome de Tarn, les regrettés Aimé Artières et Jean Valat revivifiaient cette ancienne association.

            Puis, à l’occasion des manifestations marquant le bicentenaire de la Révolution française, elle éditait un premier livre : Pont-Libre ou

             l’époque révolutionnaire à Saint-Rome-de-Tarn (épuisé). Un ouvrage d’André Bonnefis, préfacé par Jean Delmas.

           Suivaient chronologiquement :  Saint-Rome-de-Tarn, la vie d’un village rouergat aux XIX éme et XX éme siècles (épuisé) ; la

            commémoration du 150 éme anniversaire de la mort de Mgr Affre (épuisé) ; Cent ans d’Histoire, cent ans d’images, un livre présentant

          au travers de plus de 200 photographies le cadre de vie du village, ses métiers, son quotidien, ses loisirs, ses fêtes …; Auriac, des origines

           à nos jours (épuisé) de Maurice Chalhoub ; Notes sur St Rome de Tarn d’Albert Carrière. Réédition en juin 2011 de la Monographie de

            St Rome de Tarn d’André Bonnefis, un livre « culte » de l’histoire du village, préfacé par Jean Delmas. Se Galy m’èra contat , Si Galy

           m’était conté, un ouvrage rédigé en deux parties occitan et français retraçant la vie d’Edouard Galy au travers de textes de Maurice Boni,

            Georges Girard, Henry Mouly, Marius Plagnes, Eugène Séguret, Paul Guth, Paul Voët, préfacé par Paul Bony.

             Fin juin 2014, promotion de la publication du tome II Mœurs et Coutumes du Rouergue de Jean Delmas. « Ce volume est composé

             suivant le même plan que le précédent : les chapitres sont précédés d’un index des mots et des thèmes … En outre, pour faciliter la

              compréhension des termes, surtout latins et occitans, j’ai ajouté les définitions … Le chercheur disposera donc d’un lexique donnant

              une réponse rapide à ses interrogations »

                Au total 319 pages de lecture « des usages et des modes de penser de nos prédécesseurs dont nous sommes sans bien le savoir les

               héritiers. C’est une part de notre identité culturelle et il est bon d’en avoir connaissance et conscience… Un riche glossaire

               récapitule les notions et les mots abordés dans le volume ».

                Parmi elles, de nombreuses pages consacrées à St Rome de Tarn (3 chapitres), les droits d’usage collectifs

                le glandage et le lignerage ; la fête de St Rome de Tarn, le tribunal de la corne et le pré de barre.

                 C’est un cliché ancien de cette manifestation qui illustre la couverture.

                           L’ouvrage proposé à la vente au prix de 12 €, (+ frais de port) peut être commandé au Cercle Généalogique du Rouergue,

              ou bien, acheté auprès du Païssel Saint Romain.

 L’association vous propose, en outre, d’y ajouter un des livres (1) qu’elle a édité pour le prix total de 25 € (port compris).

1 – Cent ans d’Histoire, cent ans d’images, Notes sur St Rome de Tarn, Monographie de St Rome de Tarn, Se Galy m’èra contat ou

Si Galy m’était conté.

Contacts:paissel@wanadoo.fr