Cornards Anthologie

C’est une tradition , chaque Lundi de Pâques,le Tribunal de la Cornaillerie se réunit pour juger les prévenus de l’année …Le Président  rappelle à l’assemblée (normalement réunie au Pré de Barre ) les modalités et les fonctions du tribunal après avoircapturés les prévenus dans tout le village de St-Rome de Tarn ,chose qui est très souvent mouvementée ….

En effet “Tout homme marié dans l’année précédent le lundi de Pâques après avoir été reçu avec les honneurs qui sont dus à son rang de tous les Cornards , devra sauter une ou plusieurs fois selon que les infidélitées de son épouse auront été plus ou moins nombreuses….

Les prévenus défilent encadrés par la police du tribunal,le président déblatère les accusations …le Procureur (Mr Cornichon du Poulet)inflige la sentence avec commentaires que l’avocat de la défense (M°Dumolard Brisecoeur)essaiera avec force et convictions de limiter …Ensuite les bourreaux infligent au prévenu la sentence désignée (sous le chant des Cornards repris en coeur par l’assemblée) ,et celui-ci encore tout étourdi devra boire un verre de vin et signer le registre des condamnés avec un pampe de chou gigantesque qu’il trempera dans son verre avant signature ….

Il recevra leDiplôme d’Honneur de Cornardce qui mettra fin à son calvaire ……et cela dure depuis 1688 …..

Le Chant des Cornards :

-O,qui n’oben un nouvel bengut/Ici on a un nouveau venu

-A grand jouoïo ressochut/Avec grande joie on le reçois

-Lou prenen omé näoutres/On le prend avec nous

-Cournard coumo lous äoutres Cournard !/Cornard comme les autres Cornards.